Anti-nausée

Les nausées et les vomissements pendant la grossesse affecte ~53% des femmes

Sommaire

Les nausées et les vomissements pendant la grossesse, communément appelés « mal du matin » (morning sickness), peuvent être beaucoup plus sévères que le nom le suggère : 80 % des femmes ont rapporté de façon prospective que leurs symptômes du mal du matin durent toute la journée. Le commencement des ces troubles se produit habituellement dans les 4 semaines suivant la dernière période menstruelle, ils atteignent un maximum autour de 9 semaines de gestation et cessent autour de 20 semaines. Dans certains cas sévères, les femmes peuvent souffrir du mal du matin tout au long de leur grossesse. Les facteurs associés à une manifestation moins sévère de ce trouble sont l'âge avancé, la multiparité, le tabagisme (attribué à un volume réduit du placenta) et des niveaux plus bas de hCG.

La traitement en cours

L'approche initiale dans la gestion du mal du matin est d'effectuer des changements à la diète comme l'évitement des odeurs et des aliments déclencheurs. Si cette approche ne règle pas les symptômes, il est recommandé d'ajouter la pharmacologie. Une combinaison de comprimés de doxylamine et de pyridoxine (vitamine B6), actuellement mis en marché sous le nom de marque Diclegis®/Diclectin® est le traitement de première ligne pour le mal du matin. Il a été associé à une réduction supérieure à 70 % des nausées et des vomissements lors d'essais contrôlés et est soutenu par des données approfondies en sécurité fœtale.

Besoins médicaux non satisfaits

Trente-quatre pour cent des mères interrogées par l'AQS (64/205) avaient reçu un médicament prescrit pour gérer les nausées et les vomissements pendant leur grossesse; 75 % de ces femmes ont indiqué que la sévérité de leur symptômes était au minimum de 8/10, ou « nausées extrêmes ». La doxylamine-pyridoxine est l'agent de première ligne pour la gestion du mal du matin. Elle est actuellement administrée avec une fréquence de dosage allant jusqu'à quatre fois par jour, créant des occasions de rater des doses et de souffrir d'augmentation subites des symptômes du mal du matin. Un dosage d'une fois par semaine procurera une livraison stable et allègera les symptômes survenant entre les doses.

De plus, la prise orale d'un médicament est difficile dans les cas de nausées inconfortables. L'incertitude des résultats suite à des vomissements qui ont lieu peu de temps après le dosage, si en plus il n'est pas assuré que de prendre une autre dose est autorisé, peut être diminuée par une administration transdermique du médicament.